Mehriban Aliyeva : « Nous sommes azerbaïdjanais. Nous sommes fiers de notre culture et notre histoire ancienne

Une exposition, consacrée à l’Azerbaïdjan, a été ouverte le 15 septembre à l’initiative du Fond Heydar Aliyev à la mairie du 7e arrondissement de Paris.

La Première dame d’Azerbaïdjan se trouvant en visite en France, a pris part à  cette manifestation. Elle a été reçue par la maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati.

Cette exposition était consacrée à la Tour de la vierge, étant l’un des symboles d’Azerbaïdjan. Ont été exposés les œuvres, qui avaient été présentés en 2010 et 2011 aux festivals d’art internationaux « Giz qalasi » à Bakou. Les travaux de 18 peintres sont exposés. Tous les œuvres sont réunis par une idée : conservation de l’héritage culturel universel.

Une exposition de photos, reflétant le développement actuel, l’histoire et la culture de notre pays est également organisée à Paris. Les instruments de musique traditionnels ont suscité un grand intérêt du public. Une information précise est donnée pour chaque instrument. La démonstration de ces instruments à l’exposition justifie une fois de plus leur appartenance au peuple azerbaïdjanais.

Dans les cadres de l’exposition il y a eu la présentation en version française du livre « Azerbaïdjan », l’un des projets importants de la Fondation Heydar Aliyev. Plus de 1000 photos faisant partie du livre, créent  une impression complète sur l’histoire, nature, les sources de l’humanité et les régions de l’Azerbaïdjan. Ils décrivent notre pays, sa capitale, étendue sur le littoral de la Caspienne, où s’associent les couleurs de l’Orient et de l’Occident.Sans doute, les expositions, organisées avec le soutien de la fondation Heydar Aliyev, sont extrêmement importantes du point de vue de la plus profonde connaissance de l’Azerbaïdjan non seulement de la part des français, mais des européens aussi.

L’exposition est ouverte jusqu’au 23 septembre.

Ensuite les maîtres d’art d’Azerbaïdjan se sont produits avec un programme de concert intéressant.

Puis, une réception a eu lieu en l’honneur des participants de la manifestation du nom de la Première dame.

Madame Rachida Dati, ayant pris la parole à la cérémonie, a dit, qu’elle était contente de voir la Première dame d’Azerbaïdjan à Paris. Elle a souligné, que la fondation Heydar Aliyev, dirigée par Mehriban Aliyeva, réalise plusieurs projets dans les domaines de la santé, de l’enseignement,  de la science. Rachida Dati a noté un grand rôle de Mehriban Aliyeva dans la création de l’école française prochainement à Bakou. Elle a fait savoir, que la réalisation des projets communs est prévue à l’avenir.

La maire du 7e arrondissement  a porté à l’attention des participants de l’action, que la première dame d’Azerbaïdjan faisait un travail immense pour populariser son pays à l’étranger. En parlant des relations franco-azerbaïdjanaises, Rachida Dati a touché aux liens commerciaux entre nos pays. Elle a noté, que l’Azerbaïdjan possède de riches ressources énergétiques. Elle a aussi apprécié le concert des maîtres d’art. C’est, d’après ses paroles, un bon exemple, prouvant, que les relations entre la France et l’Azerbaïdjan se sont bien développées.

Madame Mehriban Aliyeva a pris la parole à la cérémonie.

Elle a salué et remercié toutes  les personnes assistant à la cérémonie d’avoir été avec eux ce soir-là. « Cette manifestation est réalisé grâce aux efforts communs de la fondation Heydar Aliyev et la mairie du 7e arrondissement de Paris, a-t-elle dit. Je veux exprimer ma très profonde reconnaissance à madame Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris, pour ce soutien et collaboration, ainsi que les paroles concernant mon activité ».

Elle a parlé de la Conférence internationale « L’Azerbaïdjan —partenaire stratégique de la sécurité énergétique d’Europe ». « L’Azerbaïdjan est prêt à jouer son rôle dans l’approvisionnement du pétrole et du gaz en Europe », a-t-elle souligné.

M.Aliyeva a remarqué que l’Azerbaïdjan est un pays important dans la région du Caucase du Sud. C’est un des pays avancés d’après les rythmes de développement durant quelques années. 75% de toute l’économie des pays transcaucasiens est représenté par l’Azerbaïdjan. Tous les projets de grande envergure réalisés dans la région, sont effectués à l’initiative et avec la participation de l’Azerbaïdjan.

« Notre développement est dû à nos ressources naturelles, les gazoducs et les pipelines, la hausse du secteur non-pétrolier et de nouveaux projets. Les revenus du secteur pétrolier sont dirigés  à la solution des problèmes sociaux , — a-t-elle continué.— A partir de 2003, 900 mille nouvelles emplois ont été créés dans notre pays, 2 mille écoles construites, le niveau de pauvreté a baissé de 49% à 9% ».

Mme M.Aliyeva a dit : « Cette année, l’Azerbaïdjan célèbre le 20e anniversaire de la restauration de l’indépendance. Dès l’an 1991, notre pays a commencé à integrer à la communauté mondiale, dans l’espace de la démocratie et de la transparence. En choisissant cette voie, nous nous basions sur nos traditions historiques. Ces traditions influent l’histoire moderne de l’Azerbaïdjan. Dès les premières années de notre indépendance, les liens d’amitié et de coopération ont été établis entre la France et l’Azerbaïdjan. Les grandes compagnies françaises fonctionnent avec succès en Azerbaïdjan ». Elle a parlé de nouveaux gisements de gaz, découverts, estiment qu’ils contribueraient à la sécurité énergétique de l’Europe.

La première dame a noté les efforts de la France depuis 20 ans dans les cadres du groupe de Minsk pour le règlement du conflit du Haut Karabakh. Elle a regretté, que ce conflit n’eût pas encore trouvé de solution. Elle espère pourtant que ce problème trouvera sa résolution à la base des normes du droit international. D’après elle, cela renforcerait la paix et la sécurité en Azerbaïdjan et dans toute la région.

Mme Aliyeva a parlé également de la coopération culturelle, notamment, des journées de la francophonie qui se tenaient régulièrement dans notre pays, de la construction de l’école française à Bakou, ainsi que de la future exposition « Le plaisir de France ». Elle a surtout noté le grand rôle de la culture dans la communication et la compréhension mutuelle des peuples. « La culture unit les gens, indépendamment de leurs religions et divergences éthniques. C’est l’un des facteurs indispensables dans ce monde complexe. J’espère que cette soirée pourrait en servir d’exemple», a-t-elle ajouté.

Mme Mehriban Aliyeva a souligné un grand estime des Azerbaïdjanais pour l’héritage culturel mondial et, en particulier, pour celle de France. « Les arts, la littérature, la musique, les monuments de la France étaient symboles de haute culture, de beauté et des valeurs morales. Ces  valeurs sont éternelles. Je pense que chaque société doit, avant tout, être fondée et vivre d’après ces valeurs ».

En conclusion, la Première dame d’Azerbaïdjan a invité tous le monde à venir en Azerbaïdjan pour en prendre connaissance de plus près. Elle a fait les voeux de bonheur, de santé et d’amour.

Publicités

À propos de editor

Première dame d'Azerbaïdjan, Mehriban Aliyeva.

Publié le 2011/10/24, dans Uncategorized, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :