La première dame d’Azerbaïdjan Mehriban Aliyeva a assisté à la cérémonie de présentation du magazine «Bakou» à Rome (Photos)

Le 20 avril, dans la capitale d’Italie, s’est tenue la  cérémonie de présentation du magazine « Bakou ».

AzerTadj informe, que la première dame d’Azerbaïdjan Mehriban Aliyeva, présidente de la Fondation Heydar Aliyev, et la vice-présidente de la Fondation, fondatrice et rédactrice en chef du magazine Leyla Aliyeva ont participé à la cérémonie.

La version anglaise du magazine « Bakou » est importante du point de vue de la popularisation de notre pays en Europe. Le magazine fait connaître la riche histoire, la culture, l’art du Pays des Feux ancien aux lecteurs européens. Outre cela, le magazine informe du développement moderne de l’Azerbaïdjan, de son rôle influent sur l’arène internationale, des projets réalisés dans notre république, de large potentiel touristique du pays, du mode de vie des azerbaïdjanais, des belles qualités de notre peuple.

Sur les pages de notre magazine sont publiés les travaux des photographes connus, ce qui augmente l’intérêt pour l’édition.

Le magazine « Bakou », qui est édité en russe à partir de 2007 à Moscou, est devenu une édition noté et populaire dans le monde. La version anglaise, dont la présentation a eu lieu à Moscou et Londres, a un large auditoire de lecteurs en Europe.

En inaugurant la cérémonie de présentation du magazine « Bakou » à Rome, l’animateur de télévision italienne Massimo Guini a parlé des valeurs culturelles de l’Azerbaïdjan. Il a souligne, que le pays se trouvant aux confins de l’Ouest et de l’Est, se servait de plateforme pour un dialogue interculturel entre les civilisations.

Les dernières années, de nombreuses actions sont organizées en Italie, liées à l’Azerbaïdjan. Ce fait permet de faire connaître l’Azerbaïdjan en Italie.

La fondatrice et rédactrice en chef du magazine « Bakou » Leyla Aliyeva a pris la parole à la cérémonie. Elle a noté, que son but principal était l’édition de l’ampleur internationale.

Leyla Aliyeva a dit, que la version anglaise du magazine était édité dès l’année dernière et qu’elle est distribué à Rome, Paris, Berlin et New-York. « Bakou » fournit l’information aussi bien sur les traditions et les mœurs azerbaïdjanaises, qu’aux gens de différentes professions.

« Nous essayons bien, que le magazine plaise aux lecteurs italiens aussi », dit Leyla Aliyeva. Elle a souligné, que notre pays avait célébré le 20e anniversaire de son indépendance. En Azerbaïdjan, pour la première fois en Orient musulman, les femmes avaient reçu le droit de vote.

Ayant noté, qu’en 1901, en Azerbaïdjan, une école avait été ouverte pour les musulmanes et que l’opéra et le ballet avaient été créés dans notre pays, Leyla Aliyeva a ajouté : « La capitale d’Azerbaïdjan, Bakou, relie non seulement l’ancienneté de la Tour de la Vierge et des peintures rupestres de Gobustan avec la nouveauté, mais elle reflète également l’Orient et l’Occident, incarnant la culture de l’urbanisme français de la période de boom pétrolier du début du XXe siècle. Je crois, que notre pays se distinguait toujours de l’ouverture de la pensée et de sa tolérance. De nombreuses cultures, traditions et croyances étaient toujours tissés ensemble. J’espère, que les Journées de l’Azerbaïdjan, organisées à Rome par la Fondation Heydar Aliyev, aideront le peuple italien de mieux connaître notre pays ».

Leyla Aliyeva a raconté l’activité multilatérale de la Fondation Heydar Aliyev. Elle a remarqué, que la Fondation faisait un grand travail pour faire connaître la culture azerbaïdjanaise à l’étranger, coopérait  fructueusement avec l’UNESCO et l’ISESCO et d’autres organisations internationales. Elle réalise de grands projets dans les domaines de l’enseignement, de la santé, de la culture et dans la sphère sociale.

L’une des priorités de l’activité de la Fondation Heydar Aliyev est la protection et la conservation de la santé environnementale en Azerbaïdjan et dans la région. Dans ce but, elle a proposé le Dialogue international sur l’environnement. La vice-présidente de la Fondation a rappelé, que le concours de la chanson l’ «Eurovision 2012» se tiendrait en Azerbaïdjan. Elle a invité tout le monde dans notre pays.

La cérémonie a été poursuivie par le concert des maîtres  d’art azerbaïdjanais.

 

Publicités

À propos de editor

Première dame d'Azerbaïdjan, Mehriban Aliyeva.

Publié le 2012/04/23, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :